MUREX

Poésie électrique

Au départ, l’idée du feu, de la braise, de la flamme…« Ecrire c’est brûler vif, mais c’est aussi renaître de ses cendres  » (Blaise Cendrars)

Poésie à deux voix

Murex* est créé en décembre 2012  par Nathalie Pagnac (voix), accompagnée alors par Arno Tartary. Après le départ de ce dernier, c’est Ernest Barbery qui prend la relève à la guitare électrique. (Une exception  : une soirée avec Aïda Sanchez au piano qui fut fort émouvante en novembre 2017 à la Cave Poésie !).

Depuis l’hiver 2017, Murex est donc un tandem mené par Nathalie Pagnac à la voix, et Ernest Barbery à la guitare.

Ils se font traverser traverser par les mots des poètes, embarquant le spectateur au passage de ce vent, et partant ensemble pour un voyage en poésie.

Voix et guitare électrique : une composition impressionniste

Laissant place à l’improvisation, voix et guitare s’écoutent, s’entremêlent, s’électrisent et composent à deux une musique impressionniste.

Le sens du verbe et l’émotion surgissent d’une voix exhalant l’intime des textes, mêlée aux couleurs et rythmes mouvants de la guitare : slides insulaires, faux-airs andalous, trains de blues, transes rock, atmosphères éthérées…

 

Des textes au souffle long

Murex explore des textes puissants, au souffle long, peu connus dans leur intégralité, que nous faisons résonner dans des salles de concert, des bars, des caves, chez l’habitant…Tunnels poétiques, écrits par des poètes dérangeants, foudroyants, incandescents.

Au programme à ce jour :

Le Condamné à mort de Jean Genet (35-40 minutes)

La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France de Blaise Cendrars (50 minutes)

Le Poème de la Terre de Mahmoud Darwich (trad. Elias Sanbar) (45 minutes)

Alma Matrix de Léo  Ferré (50 minutes)

Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire (50 minutes, et là nous dérogeons pour la première fois, le texte n’est pas intégral !)

Jours de baston, nouvelle « coup de poing » d’Olufemi Terry (50 minutes)

Le fil des missangas de Mia Couto (5 à 6 nouvelles tirées du recueil – 45 à 50 minutes)

 

 

 

*murex : n.m gastéropode, aux épines spectaculaires, dont on extrayait la pourpre.